Qu’est-ce que la crise climatique et ses conséquences ?

Publié le : 14 mars 20237 mins de lecture

« Crise climatique » est une expression qui a été utilisée pour souligner la situation environnementale de la planète liée aux changements climatiques. Ces changements sont des variations de température, de précipitations et de nébulosité à l’échelle mondiale.

Bien que la Terre ait déjà connu des changements climatiques, les changements climatiques extrêmes se produisent beaucoup plus rapidement et, cette fois, ils ne sont pas liés à des causes naturelles mais à l’activité humaine.

Dans ce contexte, les scientifiques attirent l’attention sur le sujet et commencent à utiliser un tel terme car la situation du réchauffement climatique est de plus en plus devenue une urgence.

Changement climatique et réchauffement planétaire

La Terre s’est réchauffée et refroidie à plusieurs reprises lorsqu’elle a reçu plus ou moins de lumière solaire en raison de changements subtils dans son orbite ou lorsque l’énergie émise par le Soleil a varié.

Cependant, avec la croissance de l’activité humaine, au-delà des niveaux préindustriels, la température a commencé à augmenter à un rythme accéléré, principalement en raison des gaz à effet de serre libérés par la combustion de combustibles fossiles, les feux de forêt, utilisés dans les véhicules, les industries et les habitations.

De ce fait, la température de la planète Terre a été modifiée, donnant lieu au processus de réchauffement de la planète, également appelé « changement climatique ».

Au fil du temps, les preuves de la crise sont devenues plus claires. Ces dernières années, le monde s’est réchauffé. Un article publié par la revue Nature met en évidence des preuves que la vitesse et l’étendue du réchauffement climatique sont plus importantes que tout autre événement similaire au cours des 2 000 dernières années.

L’année 2020 a été marquée par des crises et des incendies records. Rien qu’en Amazonie, 101 292 foyers d’incendie ont été détectés. Et, bien que le régime des feux de forêt fasse partie de certains écosystèmes, le phénomène est intensifié par le contexte du changement climatique.

Ainsi, il est de plus en plus courant d’utiliser l’expression « crise climatique » pour désigner la situation climatique mondiale, afin de mettre l’accent sur le fait qu’il s’agit d’une urgence.

Qui sont les principaux responsables de la crise climatique ?

Un rapport élaboré par le WWF sur la crise climatique désigne les humains comme les coupables de l’augmentation des concentrations atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz à effet de serre.

Le même document souligne également que depuis la révolution industrielle, la température moyenne de la planète a augmenté d’environ 0,8º C. Plusieurs études indiquent la nécessité de limiter le réchauffement à moins de 2ºC pour éviter des changements dangereux et irréversibles.

Dans ce contexte, il convient de souligner que le changement climatique affecte, outre l’environnement, tous les aspects de la vie humaine, y compris la santé et l’économie.

Quelles sont les conséquences de la crise climatique mondiale ?

  • Dans le domaine de la santé, le changement climatique affecte déjà les nouvelles générations. Si le réchauffement atteint 2ºC, on prévoit que 90 à 200 millions de personnes risquent d’être contaminées par la malaria.
  • En outre, l’agriculture sera affectée négativement. La production de céréales pourrait diminuer de 50%, le maïs de 25% et le soja de 10%. Il y aura également une augmentation des inégalités et des conflits sociaux en raison de l’effet de la pénurie d’eau et de la faible prévisibilité des récoltes.
  • De 663 millions à 3 milliards de personnes seront menacées par le manque d’eau, à un niveau mondial.
  • Les glaciers, qui sont la source d’eau douce pour de nombreuses populations, pourraient fondre de manière significative à cause de la crise. Au Groenland, par exemple, il peut y avoir une fonte complète de la glace.
  • Les écosystèmes subiront également de graves dommages, avec des prévisions de perte de 95 % de la plupart des coraux, de plus de 40 % des angiospermes en Amazonie, de 25 % des espèces disparues, entre autres dommages forestiers.

Comment résoudre la crise climatique ?

Compte tenu du contexte de cette crise climatique, les scientifiques et les universitaires préviennent qu’il existe une fenêtre d’opportunité qui ne restera pas ouverte bien longtemps.

En ce sens, ils soulignent l’urgence des mesures à prendre pour rester sous la barre des 2°C de réchauffement et éviter que tant de dégâts ne se produisent.

Le rapport du WWF mentionné ci-dessus établit comme mesure, pour les pays développés, d’approfondir les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre convenus dans le protocole de Kyoto.

Pour que cela se passe bien, il est recommandé que les pays encouragent l’adoption d’énergies renouvelables et aussi l’utilisation de véhicules plus efficaces, en plus des transports publics.

Les alternatives consistent à contenir la déforestation avec des objectifs clairs de diminution continue de l’indice et à maintenir la matrice énergétique propre.

Il existe des initiatives, telles que les ODD de l’ONU, qui ont déjà établi des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique. Le 13e des Objectifs de développement durable (ODD) consiste à prendre des mesures urgentes liées à la situation climatique, ce qui implique d’améliorer l’éducation et la sensibilisation, d’intégrer des mesures dans les politiques, entre autres objectifs.

La nécessité de décarboniser l’économie et de diminuer la quantité de dioxyde de carbone émise semble être une évidence aujourd’hui.

L’auteur indique également que la protection et la récupération des forêts naturelles constituent l’alternative la plus potentielle pour réduire la quantité de carbone dans l’air, notamment le sauvetage des habitats côtiers, tels que les mangroves, les marais salants et les couches d’algues, qui accumulent le carbone 40 fois plus vite que les forêts tropicales. Une autre possibilité consiste à restaurer la tourbe, qui est également un réservoir de carbone.

Toutes ces options sont des solutions climatiques naturelles qui sont étudiées et désignées comme efficaces pour la décarbonisation.

Quel est le rôle du GIEC?

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé pour fournir aux gouvernements du monde entier toutes les informations scientifiques dont ils ont besoin pour élaborer des politiques climatiques efficaces. En outre, ses rapports servent de contribution aux discussions internationales sur le climat.

Ainsi, le GIEC est extrêmement important pour traiter efficacement la crise climatique au niveau international, car il garantit une évaluation objective et complète des agents, des causes et des conséquences du changement climatique.

Plan du site